Luc Pace 11 000 kms à pied pour lutter contre la sclérose en plaques

Luc Pace 11 000 kms à pied pour lutter contre la sclérose en plaques

Les deux Rotary Clubs de Montluçon et Montluçon / Néris-les-Bains, en collaboration avec la mairie de Montluçon, ont accueilli Luc PACE à l’Hôtel de Ville de Montluçon le 30 mars 2023. Ils lui ont remis un chèque au nom de ASEP (Association contre Sclérose en Plaques)

Le concept de Luc PACE pour son parcours: les neuf diagonales de France.

Cela consiste à relier à bicyclette ou toute machine mue par la seule force musculaire, deux sommets non consécutifs de l’ hexagone français. Chaque diagonale constitue une randonnée indépendante pouvant être effectuée dans l’un ou l’autre sens.

Les diagonales de France ont été crées en 1930- sur une idée de Paul de Vivie, alias « Vélocio »- par Philippe Marre.(aidé de son ami Georges Grillot). A partir de 1932 elles sont contrôlées sur demande par Philippe Marre, devenu responsable de la revue Le cycliste après la mort de Vélocio. En 1947, Philippe Marre a remis publiquement, définitivement et sans réserve, les diagonales de France et leur contrôle à la FFCT

En vélo !… Et pourquoi pas à pied ?

Un pas = 1 euro pour la recherche

« Tout commence par un rêve.

Ajoute la foi et cela devient une croyance.

Ajoute l’action et cela devient une partie de la vie. Ajoute la persévérance et cela devient un objectif en vue.

Ajoute la patience et le temps et cela se termine par un rêve devenu réalité. »

Doe Zantamata

30/03/2023

Luc PACE nous raconte comment a germé l’idée des 11 000kms à pied:

« L’idée de réaliser les neuf diagonales de notre hexagone a germé tout au long de mon road trip du Puy en Velay jusqu’à St Jacques de Compostelle, de mi-avril à fin juin 2019.

Autodidacte, ayant quitté l’école à seize ans, j’ai terminé ma carrière professionnelle en tant que directeur d’un centre de profit. Après une fin de carrière anticipé en avril 2019, je ne pouvais me laisser tomber dans la déprime. En conséquence, départ le 17 du même mois pour un périple d’environ 1700 km, et plus ou moins 25 000m de dénivelé positif, par le « camino del norte ».

Tout au long de ce parcours je pensais à une amie, Natacha BURG, 37ans, sportive dont la carrière a été brutalement stoppée en 2004, à l’âge de 22 ans par cette terrible maladie : la sclérose en plaque.

Pendant les huit premières années de sa maladie elle a pu bénéficier d’un traitement de fond, puis elle a refait une poussée, les traitements de fonds ne suffisant plus, elle a dû subir des perfusions mensuellement. A ce jour son périmètre de marche se limite à 800m, contrainte le plus souvent de se déplacer avec un scooter électrique à quatre roues.

Malgré cette fatigabilité, elle a envie de mener une vie « normale » : travailler, faire du sport avec un enseignement physique adapté, qui lui évite, entre autre, « un enraidissement musculaire ».

Chaque jour qui passe, elle se bat et montre un exemple d’engagement et de ténacité, et crée l’association « Neuro’Run ». Elle participe même en fauteuil aux 100 km de Millau, course à pied mondialement connue.

Je me permets de reprendre quelques mots de son projet des 100 km de Millau

« Le travail individuel permet de gagner un match mais c’est l’esprit d’équipe et l’intelligence collective qui permettent de gagner la coupe du monde » Aimé Jacquet.

Je n’ai pas la prétention de gagner une coupe du monde, ni même une médaille. Néanmoins faire du sport quand on a un handicap nécessite un effort supplémentaire. Je suis prête et déterminée à me surpasser, à démontrer que mon handicap n’est pas une fin en soi et que je peux, moi aussi, gagner une revanche sur ma maladie ! Comment ? En réalisant les 100km de Millau en 2018.

Je l’imaginais voulant faire ce pèlerinage vers Compostelle.

Une pensée, en amenant une autre, je l’ai contactée, afin de lui présenter ce projet un peu fou.

Marcher, c’est bien ! mais pourquoi ne pas marcher pour la recherche, pour une action caritative, pour que toutes les personnes souffrant de cette maladie puissent avoir un espoir de guérison.

La vie m’a épargné, c’est pourquoi, si je peux lui rendre un peu, et donner, je souhaite réaliser les neuf diagonales de notre hexagone, à pied, soit environ 11 000 km, afin de collecter des fonds pour la recherche contre la sclérose en plaque. »

NOUS RECRUTONS

NOUS RECRUTONS

Le ROTARY est une association internationale qui compte 1 300 000 membres dans le monde entier et...