Conférence:

Conférence:

Le 27 avril Le Rotary Club de Montluçon a tenu en ses locaux une réunion ouverte avec une conférence présentée par son président Pierre-François Doucet.

La conférence ne porte pas sur la technique forestière mais sur une vue générale de la forêt.

/

Dans un premier temps Pierre-François aborde l’état de l’opinion publique sur les questions forestières qui résulte d’une enquête faite, d’une part, par la commission européenne dans le cadre de la PAC, d’autre part par de jeunes diplômés.

Plus de 30 000 personnes ont été interrogées dans les pays d’Europe.

La première vision est l’absorption du gaz carbonique et la lutte contre le réchauffement climatique.

La deuxième vision est la préservation de la population animale et des plantes.

La troisième est de fournir des énergies renouvelables, bois de chauffe, production de papier, loisirs.

La quatrième est de participer au développement rural.

20% de la population ne connaît pas la forêt et 45% des jeunes pensent que la forêt est détruite par l’humanité.

Le grand public retient principalement ce qui se dit sur les réseaux sociaux.

Le ressenti des forestiers est la méconnaissance et l’incompréhension de la population.

En France nous avons 16 millions d’hectares de forêt qui occupent 31% du territoire, ce qui est considérable.

Quand on a une agriculture performante, on peut remettre des parcelles en forêt.

L’Etat a une action volontariste vis à vis de la forêt pratiquement depuis Colbert et des statistiques sont tenues depuis 1830.

La France a un gros déficit commercial car faute de scieries performantes et d’équipement de transformation elle exporte des troncs mais doit importer les pellets de chauffage, les meubles, etc…

Il faut développer tous les métiers du bois et les équipements modernes et performants.

La forêt est un sujet d’avenir, est-ce un bien commun ou un bien d’intérêt général ?

NOUS RECRUTONS

NOUS RECRUTONS

Le ROTARY est une association internationale qui compte 1 300 000 membres dans le monde entier et...